jeudi 11 septembre 2008

Atomique

Deux informations scientifiques font la une des journaux indiens depuis une semaine.


Le premier, le N-Deal comme ils l'appellent ici, c'est l'entrée de l'Inde dans le commerce nucléaire international, et ça bien qu'ils n'aient pas signé le pacte de non-prolifération. Bon j'avoue que j'ai pas creusé plus que ça sur l'historique de l'embargo nucléaire depuis 1974, sur les raisons qui ont toujours poussées l'Inde à refuser ce pacte (je crois qu'il y a une histoire d'essais nucléaires, mais bon, not' Chichi se l'est bien permit en 95). Mais il est certain que cela a une énorme importance pour un pays qui a une croissance phénoménale et des besoins en énergie exponentiels.

On peut être pour ou contre le nucléaire. Ma position est que dans l'état actuel des choses et avec les techniques disponibles, c'est peut être le moins mauvais choix pour l'Inde. La production serait aujourd'hui à 85% hydroélectrique, et pour 15% nucléaire. Vu l'augmentation de la demande, les alternatives écolos auraient du mal à tour fournir (mais ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas les utiliser), et les alternatives à carbone sont à proscrire si ils veulent respecter les accords anti CO2 qui sont à la mode. Une question reste, est ce qu'ils pourraient faire encore plus d'hydraulique qu'aujourd'hui? J'en sais rien.

Ce qui est certain, c'est que si vous cherchez à faire de l'expat en Inde dans les prochaines années, j'connais un domaine où il va il y avoir de l'offre. Ils envisagent la construction d'au moins 45 réacteurs en sous-traitance à des entreprises des USA, de Russie et de France, sachant qu'Areva est certainement le mieux placé - techniquement - pour remporter une bonne part du marché.


L'autre information qui fait un buzz pas possible depuis 2 jours, c'est la mise en route du LHC, le Grand Collideur de Hadron du CERN. Je ne sais pas si c'est la même chose en France. Sur les chaines qui font principalement de l'info continue, j'ai pû voir de grands dossiers avec longues interventions d'éminents spécialistes indiens, dont certains bossent pour le CERN en France. De superbes animations, scénarios catastrophes avec la terre s'effondrant sur son propre cœur dans un magnifique trou noir, ou alors l'inverse avec dilapidation de tous les particules terrestres à la vitesse de la lumière. Il y avait même un compte à rebours comme pour le lancement d'une fusée.

On ressentait comme une réelle crainte. Pour dire, après 30mn de reportage et de "on the fly news" plus alarmistes les unes que les autres, je pensais réellement qu'hier allait être une journée stratégique pour la recherche expérimentale. En furetant sur le site du monde, je me suis quand même rendu compte que, si risque il y aura potentiellement lors de futures expériences, la journée d'hier n'était qu'une mise en route du flux d'électron, aucune collision, aucune création de "mini-trous-noirs", j'irai presque jusqu'à dire aucun risque.

L'idée m'avait traversé l'esprit lors du reportage, mais je me demande si cette recherche de la particule élémentaire de Higgs, cette expérience cherchant à comprendre l'origine de l'univers et du BigBang, ne provoque pas chez eux comme une peur superstitieuse, avec peut être derrière tout ça quelques croyances religieuses. Ou alors c'est nous qui sommes blasés, bernés, et qui ne portons pas l'importance qu'elle devrait à une expérience qui nous met tous en péril.

Va savoir... Et alors en France, vous l'avez ressenti comment?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez bien un avis sur la question? Laissez un commentaire :)