dimanche 17 mai 2009

6h de Mure - Récit

    De retour sur les terres Muroises (St Bonnet/St Laurent) pour les 6h dont les bénéfices sont reversés à Autisme Rhône Ain. Pour une fois qu'on ne court pas "pour rien"... J'avais découvert cette course l'an dernier, c'est une classique du club de Villemoirieu où l'on se déplace en force, pas moins de 29 participants encore cette année.
 

    Sur un parcours de 2km légèrement vallonné (25mD+) mais avec finalement très peu de plat, on enchaine les relais par équipe de 4. C'est assez particulier comme effort, départ très roulant en descente, une bonne montée qui finit en petit raidillon suivi par un long faux-plat, et enfin une longue descente avec deux petits coups cul à l'arrivée. Sur cette distance relativement courte de 2km, l'effort est très intense, l'allure beaucoup trop rapide pour nous "traileurs", avec de multiples relances de rythme qui deviennent difficiles à la longue, malgré en gros 24mn de récupération entre chaque relais.

    En 2008 je faisais partie de l'équipe "2" et nous avions terminés 4ème (l'équipe 1 avait gagné). On s'était un peu battus pour la 2-3ème place pendant les deux premières heures de course avant de baisser de rythme et terminer à 1 tour du podium. Nos costauds étant absents ou s'inscrivant en individuel, à nous l'équipe Ouane. Va falloir assurer, même s'il n'y a pas de pression il est évident qu'on cherche le podium, au minimum.
Les Autruchons: Mickael, Anthony, José & Moi (PhotoGone)


    Anthony était de l'aventure l'an dernier et avait assuré les meilleurs chrono de notre équipe. Si le Nivolet ne lui a pas laissé trop de traces je sais qu'il devrait au minimum refaire ses temps. José avait fait la course en 2007 et a scoré un beau 6h20 à la dernière STL, rapide et endurant. Mickael n'a pas autant d'expérience mais en progression depuis son arrivée au club, on le sent capable d'assurer le coup. Et moi je vais plutôt pas mal depuis le début de l'année, c'est la première course que je fais de manière identique sur 2008/2009, je brûle d'envie de me comparer à moi même. Au final une équipe homogène, tous contents de participer ensemble à cette édition.
La Cote, vue du Raidillon

    Je pars m'échauffer sur 2 tours, en solo, tranquillou. Enfin même tranquillou, marrant comme la mémoire est sélective. J'avais raccourci la pente, réduit son intensité, et surtout totalement oublié le raidillon final. Bon bon bon.. Jambes un peu lourdes, une petite sortie piscine la veille me tire un peu les ischios (800m, spécial Lud) , mais je sais que ca va passer. Le deuxième tour, un poil mieux, me fait rater le départ. Qu'importe, je sais qu'Anthony va assurer et je ne suis que 3ème relais.
 
Départ, Anthony en tête, mais pas pour longtemps

     Quelques minutes passent, puis c'est l'arrivée du premier coureur, un "bleu" de chez Run Alp. Ouille, la foulée est... athlétique, pour le moins. J'avais stoppé mon chrono mais il passe son relais alors qu'aucun poursuivant n'est encore visible dans le parc, ce qui lui donne au minimum 1mn d'avance. Bon, pour la première place, on sait d'entrée que ça va être compliqué. Anthony arrive à son tour, et le même type d'écart le sépare du 3ème. Ah. Évidement il serait hâtif de faire des conclusions sur 1 seul relais, tout le monde ne fait pas partir son "meilleur" en premier, mais les choses s'annoncent d'assez bonnes manière.
    Mickael revient et me donne le témoin. N'ayant jamais fait la course on lui a conseillé d'assurer un peu le coup, les premiers relais sont toujours "relativement" faciles sur la fraicheur, mais se payent fort après la mi-course. Il assure donc un temps correct et chose importante, ne semble pas avoir perdu sur les suivants. Le deuxième Run Alp a la même foulée que son collègue et ils sont passés depuis, pfffou - au moins ça, quand je m'élance.

    Le coach m'avait dis "tu pars comme pour un 10km, maximum". Il est marrant le coach, déjà ça fait un an que j'ai pas fait un 10km qui valait à l'époque 40mn, de deux il est impossible de ne pas se prendre au jeu de la course et d'assurer à ce point. Je me laisse donc filer sur la descente et attaque la longue cote. Toujours le message du coach dans la tête, j'essaye de ne pas trop en faire. Mais de rythme 10km il n'est point, si je ne suis pas à fond l'intensité est là, les jambes sont lourdes, le souffle est court, ça fait pas 2mn que je suis parti et la question est brulante:

MAIS QU'EST CE QUE JE SUIS REVENU FAIRE DANS CETTE GALERE????????

    La semaine précédent la course j'avais analysé en long en large mes relevés de l'an dernier, "hi hi hi, même pas 25mD+, comment t'as pu en baver l'an dernier?", "A peine 2km à fond, c'est rien", "des séries de 7mn t'en a fait plein et avec des cotes bien pires". Tu parles Charles, t'es là pour en chier mon gars, et ca va durer encore 6h... Au secours !!!!!!!!!!!
6h de Mure 2008

    Le raidillon, je le passe en petite foulée cadencée et prend mon premier temps de passage, -20s/2008, ça me remotive un peu, j'allonge en essayant de reprendre un peu de souffle dans le faux plat qui nous amène au "plateau", une courte liaison sur herbe. Normalement on récupérait un peu sur cette partie avant de se lâcher dans la descente. Sauf que cette année il y a un vent de ouf et il est pilpoil de face sur la portion. Ben tiens, ça va corser un peu l'affaire. J'avance courbé et me bas contre l'invisible, mais garde mon avance. Descente roulante, j'applique un peu les conseils et en garde sous le pied, puis me donne dans les 2 coups de cul qui mènent à l'arrivée pour filer le témoin à José. Chrono 7'29 (16.5 km/h), une vingtaine de secondes que mon meilleur tour en 2008. Mais de mémoire je les avais tous fait "à fond" alors que là j'avais quand même un peu de marge, même si j'ai un gros doute sur ma possibilité à enchainer les tours à ce rythme...

José en pleine action

    Retour de José, les écarts se sont creusé devant comme derrière, et confirmation que nos chronos sont homogènes. Je sais déjà que sauf grosse perte de performance dans notre équipe, la deuxième place est assurée. Nouveau relais, nouvel enfer. Là il n'y a plus la surprise du premier tour, tu sais ce que tu vas endurer, dès les départ ya moins de fraicheur, la montée encore plus interminable, les jambes toujours lourdes, les relances moins évidentes. Mais je me bas, j'essaye d'en garder un peu sur la deuxième moitié pour finir fort, et au final un beau 7"37, ça pourrait être pire.

    Dès l'arrivée, il faut récupérer du sprint final, boire, manger, puis tenter de se poser et s'étirer un peu. Ca parait long 24mn, mais dans ces conditions plus les diversions liées à la course (observations des concurrents, discutions avec les co-équipiers), ca passe vite, trop vite. L'alternance effort/récup est aussi dure pour l'organisme, j'ai de légères crampes d'estomacs pendant les périodes de repos, sans trop savoir s'il faut que je mange plus ou moins...


   Enfin pour l'instant tout le monde va bien dans l'équipe. Anthony négocie ses petites douleurs post-Nivolet sans que ca se sente au chrono. Mickael est ok. José à même accéléré par rapport à ses premiers relais. Et j'arrive à maintenir mes temps, 7'34 et 7'36 avec une sensation de plus grande facilité, je gère mieux. Mais je sais par observation de mes temps de l'an dernier qu'on est encore dans la partie "facile", c'est passé le 5ème relais que l'enfer remet du charbon de bois :).
     Mickael, qui a sagement assuré jusque là, nous questionne sur une éventuelle amélioration de ses temps, sans doute un peu titillé par nos chronos un peu meilleurs. Pas facile d'être le "moins rapide" du groupe, même si ses chronos sont plus honorable et semblables aux miens l'an dernier. En fait il résume tout la difficulté du choix de l'allure, que j'avais moi même exposé au coach avant la course. Est ce que  la baisse de performance provient d'une allure trop rapide au début, ou est majoritairement due aux kilomètres qui s'accumulent? 20s de moins sur un tour, c'est toujours 20s de pris. Mais vaux t-il mieux n'en gagner que 10 pour ne pas en perdre 40? Ahhh cruel dilemme...

    La mi-course arrive. J'ai un peu ralenti sur le 5ème (7'49) tout en forçant plus, ce qui me fait craindre un peu une baisse infernale comme l'an dernier. Mais finalement j'arrive à maintenir ce temps sur les 3 suivants (7'52, 7'47, 7'48). De toute manière maintenant les places sont faites, on a 2t d'avance et 2t de retard, et inversement, ya pas à s'en faire. Mais si on pourrait assurer "pour le plaisir", l'esprit de compétition est toujours là et chacun donne son meilleur, les chronos baissent peu. Perso je me suis fixé de tenter tous les relais sous les 8mn, on se motive comme on peut :)

 
Départ & Arrivée. Entre temps j'ai vu Belzebuth :)

    Juste avant la dernière heure un relais en 7'55, les relances deviennent difficiles. Je ne sais trop s'il me reste 2 ou 3 relais à faire. Face à cette incertitude la limite des 8mn craque, je fais un relais "en dedans" en 8'28, ça fait du bien aussi de terminer sans être à l'agonie. Puis finalement le dernier, je m'arrache pour l'honneur, 7'45, content d'être toujours aussi près du chrono initial.
    Mes collègues ayant joué la même partition que moi, l'amélioration de nos derniers passages nous laisse même la possibilité de faire un ultime relais, l'arrivée devant être franchie après les 6h de course. Avec nos 11 relais respectifs, soit 44 en tout, on fera le 45ème tous ensemble, à un rythme bien plus cool quand même, juste pour le plaisir. Masochisme quand tu nous tiens...
1er Podium

    Arrivée donc de concert, on se félicite. Le club réalise encore de belles performances. En individuel 76 participants. Patricia 1ère féminine à une superbe 6ème place au scratch! Bernard 2ème masculin, la victoire lui échappant dans les derniers tours, "Momo" ayant bien géré son effort jusqu'au bout, Thierry HAY completant le podium dans le même tour... On note également Isa, 2ème V1 derrière Patricia, à peine 3 semaines après le marathon de Londres... Sur les 57 équipes, outre notre 2ème place, les "Autruchettes" terminent 1ère équipe féminine, et les équipes mixtent terminent 3 et 4ème... Que de coupes à ramener :)

    Sur le podium avec le responsable Run Alp qui faisait aussi partie de l'équipe (le seul sur qui on reprenait un peu de temps :p), on apprendra qu'au moins 2 de ses poulains valent 31'/10km et qu'un d'eux a fait ses premiers relais en moins de 6mn. Ah oui, quand même, définitivement aucun regret, même l'équipe 1 de l'an dernier aurait eu fort à faire avec eux.


     Parallèlement il faut noter le formidable travail des bénévoles (rester 6h près d'une barrière ou à servir des verres d'eau, faut le faire), ainsi que l'excellente organisation et toutes les animations présentes autour de la course. Ateliers et jeux explicatifs autour de l'autisme. Divers courses pour tous ages, contes et animations "Ronald Mc Donald" pour les plus jeunes, musiques et représentations de pompom girls. Tout est mis en place pour faire de cet après midi une fête pour coureurs et accompagnateurs, voire simples promeneurs, et c'est très réussi.
    Perso j'ai terminé content d'avoir réussir à tenir mes performances de départ, d'avoir amélioré de plus de 6mn mes 11 relais par rapport à 2008, content que notre équipe ai incrémenté son score de l'an dernier (1 tour de plus), content d'être monté pour la première fois sur un podium. Bref, l'enfer c'est finalement que du bonheur, ça va être dur de résister l'an prochain :)


Résultats:

    Individuel Homme:
  1. El Yaakoubi Mohamed, 34t (70.7km), 6h00'54 - 1er V1
  2. Raset Bernard - Villemoirieu, 34t (70.7km), 6h02'17 - 1er V2
  3. Hay Thierry, 34t (70.7km), 6h07'52 - 1er Senior
    Individuel Femme:
  1. Rocabert Patricia - Villemoirieu, 6/76 - 31t (64.4km), 5h59'19 - 1ère V1
  2. Monot Anny, 23/76 - 29t (60.3km) , 6h09'10 - 1ère V3
  3. Fouchard-Djebli Annick, 30/76 - 27t (56.1km), 6h03'48 - 1ère V2
    Par Equipe Homme:
  1. Run Alp, 48t (99.8km), 6h00'48
  2. Villemoirieu-Les-Autruchons, 45t (93.5km), 6h03'17
  3. Les Motivés, 41t (85.2 km), 6h01'02
    Par Equipe Femme:
  1. Villemoirieu-Les-Autruchettes, 16/57 -  37t (76.9km), 6h06'26
  2. Maison-Pour-Tous, 42/57 - 31t (64.4km), 6h08'34
  3. Les BW's, 46/57 - 29t (60.3km), 6h11'28
    Par Equipe Mixte:
  1. Fleurilyon, 22/57 - 35t (72.8km), 5h59'49    
  2. Bron'Z'Amis 1, 24/57 - 35t (72.8km), 6h08'41
  3. Villemoirieu-Mixte-1, 28/57 - 34t (70.7km), 6h02'23
Chiffres:
  • Echauffement: 23mn, Dist = 3.6 km, VMoy = 10.8 km/h
  • Relais 2008: 7'49, 7'59, 7'53, 8'00, 8'02, 8'18, 8'36, 8'37, 8'56, 9'01, 8'43 (tot = 91'54)
  • Relais 2009: 7'29, 7"37, 7'34, 7'36, 7'49, 7'52, 7'47, 7'48, 7'56, 8'24, 7'45 (tot = 85'37) + 9'20.
  • Total: 6h20, Dist = 29km - 344m +
Courbes et Statistiques:

1 commentaire:

  1. halala ! Super féloches pour le podium et la perf :-)

    RépondreSupprimer

Vous avez bien un avis sur la question? Laissez un commentaire :)