samedi 4 avril 2009

Endurance Vallonée et Week end Sportif

   Encore un week end bien sportif et varié.

   Samedi matin, beau temps, dernières semaines d'ouverture de Chamrousse, nous retrouvons Damien, Caro et les trolls pour quelques heures de ski. Malo a pris son premier télésiège, il se débrouille de mieux en mieux, quand il parvient à rester concentré. Vers la fin on a trouvé le truc, un de nous 2 descend devant lui et on le focalise dessus, en répétant sans cesse "regarde Maman/Papa". Ça marche pas mal.
   Du coup il manque encore un peu de stabilité, mais arrive maintenant à descendre presque totalement une piste sans tomber. On va bientôt pouvoir s'attaquer au "chapeau pointu" car il a toujours besoin de nous pour le ralentir. Soit en étant derrière lui ski écartés, soit en tenant un de nos bâtons entre ses mains. L'avantage de la deuxième technique c'est que j'arrivais à lâcher le bâton sans qu'il s'en aperçoive, à la manière de l'apprentissage du vélo ou le parent crie "je te tiens" alors qu'il est 5m derrière. Ça me fait bien marrer.
   En tout cas il y prend visiblement du plaisir et ne semble pas avoir peur, c'est le principal. Vivement l'an prochain, qu'il puisse suivre la Vaugoy'Team, eux dévalent déjà tout type de pente.

   Mine de rien, nous avons aussi perdu l'habitude de faire toute une descente en chasse neige. Et avec 20kg de plus à stopper, ça remonte vite dans les gigots. Je suis quand même surpris de n'avoir pas eu plus de mal à digérer la grosse sortie de la veille. J'ai eu les cuisses légèrement sensibles au réveil, fatigue musculaire normale. Mais aucune douleur 'malsaine' ni même ce que j'appelle d'habitude une courbature, preuve que je peux maintenant encaisser une charge impossible pour moi en Janvier/Février.

   Vers 15h les petits sont cuits et on redescend chez Damien pour qu'ils puissent faire la sieste. C'que c'est bien d'habiter à 20mn de la station !!!! Et en bon frapadingues, avec Dam on enfile nos baskets pour une petite sortie d'endurance autour de chez lui. On traverse Uriage et après 25mn de d'échauffement à discuter, une bonne petite côte de 200D+. Damien parvient à courir tout du long, je marche un peu sur la fin plus raide, mais en me forçant à garder une bonne fréquence. Du coup je reste juste derrière lui. La suite est un petit chemin vallonné qui suit les crêtes, très joli et agréable. Retour à la maison après 1H30 et 380m D+, les jambes un peu sensibles en descente (logique), mais quand même étonnamment fraiches.

Carte du Parcours:

   Dimanche matin c'est le dernier tour des interclubs de Tennis, avec mon club de Cremieu. Un p'tit trajet en moto pour se faire plaisir, sous un beau soleil et une température printanière, idéal. Mon adversaire a visiblement mon age et grosso modo mon niveau de jeu. Il sert fort, lâche parfois de gros scuds sur son coup droit, sait varier et maitrise l'amorti. Ne jouant plus qu'épisodiquement je n'arrive pas à caler mon coup droit, et le service qui est aussi un de mes points fort ne passe pas, tout est dans la bande. Le revers est pas trop mal mais n'en met pas une à la volée, toujours délicat quand tu pratiques pas régulièrement. Mais, parce qu'il y a un mais, je suis en méga forme. Ne pouvant faire mieux techniquement je me contente donc de tout renvoyer, au mieux en le faisant aussi bouger, mais sans pouvoir appuyer mes coups pour le déborder.

   Le gars va donc me balader pendant tout le premier set. Droite, gauche, amortis, lobs, des fois plusieurs fois par point, je suis sur toutes les balles, je cours dans tous les sens, me demandant combien de temps je vais pouvoir galoper comme ça. Mais forcément à force, ça agace. Après un 4-4 serré, je gagne le premier set d'un rien, ça aurait pus basculer en sens inverse. Au deuxième set j'ai toujours le physique mais lui commence à pêcher. Son service ne passe plus aussi bien, souvent preuve de fatigue. Et en même temps je suis un peu libéré donc mes retours sont plus francs, les volées plus précises, je commence à retrouver un peu de touché de balle. Et m'efforçant de garder le même jeu et de ne pas "faire mon Arnaud", donc filer le match en multipliant les fautes directes, je remporte 6/4-6/2, score facile pour un match qui ne l'a pas été.

Je gagne ce match uniquement sur mon état de forme actuel, un peu de patience et beaucoup d'entrainement de CAP, je ne touchais pas une bille techniquement. Mais des fois ça suffit. L'avantage du tennis, c'est un peu comme une séance VMA de décrassage, les petits déplacements et sprints de quelques mètres m'ont fait disparaitre toute tension dans les jambes, à moins que ce soit la tarte aux pommes et le layon de l'après midi :)

Chiffres:
  • Tennis: 1H30
  • Endurance Uriage: 1h33, FcMoy= 152, Dist = 15.6 km - 390m D+, VMoy = 10 km/h
Courbes et Statistiques:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez bien un avis sur la question? Laissez un commentaire :)