jeudi 28 mai 2009

Vacances & Endurance

Comme j'en discutais ya pas si longtemps avec un pote, malgré un certain volume d'entrainement ces derniers mois, je ne ressens pas l'effet "drogué du sport" qu'ont certains (j'en vois au moins un qui va se reconnaitre, mais il n'est sans doute pas seul). Il me faut une certaine motivation pour démarrer chaque séance, un plan sur lequel m'appuyer et qui me "force" un peu à y aller. Il me faut également un objectif en tache de fond, qui me pousse à suivre le plan pour ne pas avoir de regrets le jour J.

Les périodes fériées sont donc toujours difficiles pour moi. Contrairement à ce qui serait logique vu l'augmentation du temps libre, il n'y a plus d'horaires fixes, plus de sortie club 2 fois par semaine, je manque de rigueur et ai toujours une bonne raison de repousser à plus tard. Je doit être plus fainéant que drogué :)
Le début des vacances n'a donc pas failli à la règle. L'arrière pays Narbonnais promettait de beaux chemins au milieu des Corbières, mais avec le pote Olive je me suis consacré à un autre type d'entrainement: levé de coude et travail de ma (mon?) foi en les viticulteurs du Roussillon. Vive les bonnes toxines. En même temps je ne fais qu'appliquer à fond la décision de début de semaine de me la couler douce pour que les jambes récupèrent.
Passage par Toulouse puis le bassin d'Arcachon, cette fois ci je ne suis plus qu'en famille restreinte et arrive au pied de la dune du Pilat avec plein de bonnes résolutions.
La forêt est traversées de part en part par une multitude de chemins, la dune présente une montée sèche de 80m, 467 marches, yaurait de quoi s'amuser. La dune je l'ai monté un bon nombre de fois pour la redescendre en courant (bonne crise de rire avec le troll), j'en ai aussi monté quelques unes avec un surpoids sur les épaules, mais de sortie CAP, nibe.
Enfin bon, 2 jours de bonne balade, c'est bien aussi. La dune est vraiment impressionante, je conseille de voir ça une fois dans sa vie. Et quand il fait beau, on y voit de drôles d'oiseaux.
Une fois rendu à Angers, je me suis quand même fait violence et ai chaussé les baskets. Le programme, en gros 10 jours de volume avant de calmer le jeu la semaine d'avant Faverges. Je me suis fixé une simple sortie d'endurance, à la recherche des côtes les plus raides du coin pour pouvoir faire quelques exercices prévues au programme. Bon, difficile de trouver plus de 30m d'affilé, faudra faire avec :)

Détail du parcours pour les initiés: un petit tour du champs de course pour se chauffer, puis retour à la Z.I., montée vers les 6 chemins (25mD+ @5%, on ne rigole pas), en haut à gauche jusqu'à la route de Briollay, puis en face jusqu'au Pont-aux-Filles, récupération des bords de Sarthe derrière chez Fred , un chemin que je ne connaissais pas "sur terre" et que j'ai suivi jusqu'à Carrefour. Remontée par la "côte" du Chabada, puis route de Briollay jusqu'à la gare d'Ecouflant, route de Ledis, un p'tit tour du stade de la grange, et retour par les 'route-a-caca' de notre enfance.

Une p'tite sortie de 1h30/19km, tranquille, juste histoire de vérifier que tout allait bien.

Carte du Parcours:
Chiffres:
  • Total: 1h31, FCMoy = 150, Dist = 19 km - 100m D+, VMoy = 12.5 km/h
Courbes et Statistiques:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez bien un avis sur la question? Laissez un commentaire :)