mardi 3 août 2010

Semaines 29/30 - En Bref

   Résumés toujours. Ben oui, on peut pas danser, courir (plus ou moins), regarder les championnats d'Europe (plus ou plus), et prendre du temps pour mettre à jour son blog au quotidien.

Lundi 19: En soirée sur un coup de tête, je grimpe sur le vélo et pars faire un grand tour du lac. A Paladru je file vers Montferrat et me fait une bonne grimpette de 200d+. Lentement, mais ca grimpe. Longue descente pleine balle, faudrait que je change ma roue avant qui doit avoir un plat et qui ne freine plus. Enfin vu que j'ai pas le niveau pour aller jouer dans un col alpin, ça peut attendre. Une nouvelle montée en intensité pour rejoindre Bilieu, et je boucle le tour du Lac. Une sortie de 40km/500 D+, ce qui est déjà plus qu'honnête pour moi.
Paladru - Monferrat - Bilieu. 1h 42, Dist = 40km - 480 D+
Mardi 20: C'est encore grosse canicule, peu de monde et je me retrouve avec l'équipe de pistards. On zappe la séance. Option fartlek avec côtes appuyées sur le parcours du Golf. Première cote jusqu'à la vierge tout baigne, j'ai pas l'impression de forcer et je suis au niveau de Loic. Mais quand on attaque la montée suivante sur bitume, plus rien. Cuisses vides, souffle court. Ben merde. Sont gentils, ils m'attendent, mais je ne peux rien faire de mieux que de rester en footing, et déjà pas bien vite. Je met ça sur le dos de la sortie vélo de la veille.
Fartlek - 1h16, Dist = 12.6km - 260m D+
    En fin de parcours je retrouve un peu de gnak pour faire une descente juste correcte. J'y laisserai mes dernières plumes. La suite, c'est une longue galère pour rentrer au stade. Sur le bitume du retour, j'ai le cardio qui reste accroché à +160 alors que je me traine à 10km/h. J'arrête le calvaire, refait le plein de flotte dans une pizzeria et termine en marchant. C'est long, en marchant :)


   Ça me calme un peu pour la suite de la semaine. A moins que ce soit la soirée aux rencontres Brel de St Pierre de Chartreuse, avec Pigale, les Wampas et les décoiffants Shaka Ponk. Pfiouuu, plus de mon age tout ça. Je me démerde comme un manche mais ne fait rien non plus du week-end. Moi qui pensais profiter de l'absence de ma petite famille pour faire un tas de trucs, visiter tous les sommets du coin, voire quelques longues randos en chartreuse, c'est rappé. Espérant toujours trouver le temps de faire du long, sans succès, du coup j'ai pas fait non plus de sorties courtes.

Lundi 26: Midi piscine. En soirée j'hésite à refaire un coup de vélo, mais vu ce que ça avait donné la semaine précédente, j'ai préféré m'abstenir.

Mardi 27: J'ai donc pas couru depuis ma belle perf de la semaine précédente. Au moins je devrais être frais. Séance de 2*10*30/30, toujours sur le parcours du Golf. Marrant comme ce parcours m'étais inconnu depuis 18mois que je suis au club, et que d'un coup on se retrouve à le faire toutes les semaines.

   Bilan? Pas mieux. On attaque l'exo dans les cotes, et je suis vite à la ramasse. Toujours pas de cuisse, et impossible de me faire violence, tout explose. Je lâche prise avant la fin de la première série. Les parties actives ca passerai presque, mais les récups (toujours en cote), je peux pas suivre. Je le fais donc à mon rythme, quitte à marcher en récup. Benjamin est à peine mieux que moi, et on se retrouve à faire une partie de la deuxième série ensemble.
2 * 10 * 30/30 - Dist = 13km -280m D+ (cardio qui baisse, séance foirée)
   Au moins ca met en évidence certaines choses. Que le vélo n'était pas responsable, plutôt mon manque de dénivelé. Que l'absence d'entrainement n'est définitivement la bonne méthode pour améliorer ça. Et puis que ce parcours du Golf est bien sympathique mais ne me convient pas du tout, du moins dans ce sens là :)

Mercredi 28: Dont acte, footing tranquille avec un collègue à midi. Ouf, au moins sur le plat j'arrive à courir normalement. Le soir, petit parcours plat en VTT. Eh oui j'ai investi, ya l'ensemble - et plus précisément les freins - à roder.

Jeudi 29: Boulot, pas de club, mais une virée juste avant la nuit. Cote du Chatelar où j'avais fait ma pyramide 2 semaines plus tôt. Les coups de cul ont du mal à passer, je suis obligé de marcher avant d'arriver en haut. Échauffement peut être trop court. Un peu faché quand même, je redescend et retente le coup, ca va déjà mieux. Sans frontale je ne peux boucler le tour habituel dans les bois, du coup je me refait une dernière montée "à fond" jusqu'au saut de la pierre. En partant de tout en bas avec la première partie vraiment raide, mon chrono intermédiaire sur la 2ème partie n'est qu'à 3s de mon meilleur temps lors de l'exo pyramide. C'est bon pour le moral.
Cotes Chatelar -  1h21, Dist = 10.6km - 540 D+
Vendredi 30: Piscine. J'suis toujours une enclume, mais une enclume qui flotte un poil mieux. J'arrive désormais à digérer 1000m, et pousse même à 1500 ce jour là. Mais qu'est ce que c'est chiant! Pire que le vélo sur route :). Encore qu'à la piscine d'Eybens avec vue sur le Vercors à chaque respiration, ça pourrait être pire.

Samedi 31: Initialement, j'avais prévu d'accompagner Remy sur son parcours classique autour de Vizille. 20km/1300m. J'en aurai certainement un peu bavé, mais c'est justement ce qu'il me faut. Et puis bon, pas mal de trucs à régler aux horaires d'ouvertures des magasins, ainsi qu'un manque de sommeil de la semaine, je fais l'impasse sur les 2h de trajet A/R et squizze la sortie. Du coup je ne ferais *que* 20km/650m en soirée, avec d'assez bonnes sensations.

    La nuit m'oblige a rentrer, mais j'aurai bien fait quelques grimpettes supplémentaires.


Dimanche 1: Affaires prêtes pour la Christolaise, alarme du réveil activée. J'y vais surtout pour faire une bonne séance, je relis mon récit 2009, pas sûr que je mette moins de 2h03. Et puis calcul de l'itinéraire. Ouch. 2h aller. Mince, en ayant récupéré Damien à mi-parcours l'an dernier, j'voyais ça plus près. Fait chier, me lever à 6h pour faire 4h de route et seulement 2h de course, ca ne me fait plus vraiment envie.

   J'avais prévu une p'tite sortie VTT en fin de journée pour étrenner mon nouveau vélo, et du coup ca devient la sortie majeure de l'après midi. Je chope un parcours sur le site de la FFC. Le "petit tour de Paladru". Annoncé pour 26km/800 D+, il passe pas loin de la maison et me semble déjà pas mal. Classé "difficile", le départ se fait via la cote du Chatelar et j'ai en effet un doute sur ma capacité à passer ça en vélo. Déjà qu'à pied... La suite semble plus gérable.

   Comme prévu, impossible de grimper le Chatelar, ca m'amuse mais j'aurai mieux fait de filer direct à la Croix des Cochettes. Ça m'occasionne d'ailleurs ma première galtouse, à l'arrêt, mais où j'en profite pour déchirer mon cuissard avec la selle. Je ferai tout le reste de la sortie avec la moitié du cul à l'air, ce qui a beaucoup plut à des touristes hollandaises lors d'un arrêt ravito à Paladru. Je dois être en photo qqpart sur fessse-book.
VTT Petit Tour Paladru - 2h57, Dist = 40km - 930m D+
   Après un nouveau demi-gadin dans la descente opposée, merci galets et ruisseau, la suite du parcours est effectivement plus sympa. Encore quelques portions un peu dures à passer mais là ça vient surtout de mon manque de pratique. Le retour Paladru-Charavines est bien roulant et typé XC, et je manque aussi de m'en mettre quelques unes assez belles en descentes. Chaud. Faut dire que la pluie s'est invitée et a un peu compliqué l'affaire.

   Mais faut pas se plaindre, même si je me suis pris une bonne heure de flotte sur la fin, c'était assez rafraichissant et sans doute pas grand chose vu la tempête qui s'est abattue sur Grenoble. Au bilan, avec quelques ratés de parcours de mon fait (dont une sympathique montée au Molard), une belle sortie de 3H pour 40km et 930 D+. Encore quelques réglages à affiner côté fourche, mais bien content de l'engin. Ya plus qu'à améliorer la technique... Enfin c'est quand même un truc de malade le VTT !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez bien un avis sur la question? Laissez un commentaire :)