mardi 19 avril 2011

Sem 2011/16 - En Bref

   Peu de CAP cette semaine, c'était pas franchement prévu mais bon, ça c'est fait comme ça. D'un autre côté ça me fait une semaine plus relache après 3 semaines de reprises assez intensives, c'est peut être pas plus mal.

Lun 11/4: Vélo Paladru (1h09, 27km, 300D+). Un tour du lac plutôt tranquille par la route, pour faire tourner les jambes. La séance du lendemain est costaud et mis à part la bosse de Clermont sur le retour, je ne force pas vraiment mais ça file pas si mal.

Mar 12/4: 6*1000 (1h21, 16km, 160 D+). Grosse série donc, 7*1000 en 3'28 annoncés. Heuu bon, j'suis tout seul et ya pas mal de vent en rafale, alors déjà je pars sur 3'35. Et puis pour faire passer la pilule, je pars pour 5 seulement, les 2 dernières en bonus. Je gère plutôt bien les 5 premières, et me dis même que ça devrait passer pour 7. Sauf qu'aux 800m de la 6ème alors que je suis encore dans le chrono, plus de jus pour terminer. 3'37.8, 3'33.6, 3'34.4, 3'33.6, 3'34.8, 3'40.1

   Respiration un peu bloquée avec l'impression d'avoir le sternum remonté au plus haut, je me suis probablement crispé pour lutter contre les rafales de vent et ça l'a pas fait, je m'en suis rendu compte trop tard. Enfin au final c'était pas si mal puisque le soir j'ai appris que ceux du club n'avaient même pas tenté la séance :)

Mer 13/4: Rien. J'ai bien l'envie mais je me dis qu'après la série de la veille, il est quand même plus sage de laisser passer une journée.

Jeu 14/4: Rien non plus. Fait pas beau. J'ai pas assez dormi, j'ai pas envie. Blablabla. Et puis la série de 30/30 du jour m'inspire pas, je me dis que je la caserai le lendemain si j'ai le temps.

Ven 15/4: Ben j'ai pas eu le temps.

Sam 16/4: Vélo Paladru (1h07, 28km, 300D+). Eric étant sans VTT, on est obligé de caser de la route. C'est donc reparti pour un tour du Lac, mais sur un autre tempo. Je m'accroche comme je peux dans l'aspiration d'Eric, pas question de prendre un relais. Sur le plat ça passe bien, mais dans les montées le phénomène est moins à mon avantage et ça devient nettement plus chaud. En me faisant violence dès le départ de la cote j'arrive quand même à tenir. Je boucle le tour à Charavines avec 4km/H de moyenne de plus que Lundi, mais lâche l'affaire dans la montée de Clermont. Fin en roue libre.

Dim 17/4: Rand'Orientation Drome (19km, 2h43, 850D+): Pas franchement envie de caser mes 3h de sortie longue en solo, alors je m'invite avec l'ami Eric qui part dans la Drôme faire une CO à Barcelonne. J'ai jamais fait de CO, c'est aussi un peu l'occasion de découvrir le milieu. Enfin moi j'suis surtout là pour courir, Eric fait sa course et moi je me contente de l'accompagner. Si j'avais pris une carte je nous aurai sans doute trop ralenti, ça sera pour une autre fois. J'en profite quand même pour prendre le carton de pointage. C'est sans doute limite réglementaire mais comme il sera jamais à plus de 30m de moi, on a pas vraiment biaisé le truc.


   Belle organisation en tout cas. De multiples parcours de CO de longueur et technicité différentes, des parcours vélo, des trucs pour les jeunes, ça a l'air vraiment bien rodé. Nous on part pour le circuit A donné pour 15km au plus court, et 2H-2h30 pour les meilleurs. Soit. En arrivant on disait en se marrant: "tiens la première balise elle est sur la tour là haut". Dans le mille Emile. Et vas y qu'on se prend 100D+ rien qu'à l'échauffement pour rejoindre la ligne de départ, et encore 100 pour le premier pointage. Dure la mise en jambe. J'ai pas de cuisse. J'sais pas si c'est le vélo de la veille, mais j'ai les jambes en feu dès le moindre pourcentage. Ca promet. 

Le parcours? T'occupes pas des chemins c'est toujours tout droit.
   Eric fait donc son orientation et on enchaine les balises. On jardine pas mal dès la 3ème, Eric se plante sur notre position, on la cherche du mauvais côté d'un chemin. La suite va mieux. Quelques parties roulantes ou on peut reprendre du terrain. Le garçon a le nez sur la carte mais court quand même à plus de 12km/h. Moi je suis sans rien dire mais c'est vraiment pas un grand jour, j'pourrais pas vraiment faire mieux. Et puis j'ai chopé une ampoule sous la voute plantaire. La première en 3 ans de reprise de CAP. Bizarre. Probablement les appuis de traviolle et la technicité du terrain, mais c'est pas trop gênant.

  Parce que dès qu'il le peut, Eric nous concocte des coupes sanglier qu'il affectionne particulièrement. On l'avait pourtant dit au breefing "le vert, c'est vraiment vert". Cause toujours. J'suis pas certain qu'on gagne toujours du temps, mais on s'marre quand même bien.

   De la 6ème à la 11ème on se tire gentiment la bourre avec deux jeunes qui font aussi la course ensemble. Pas toujours les mêmes options de chemins mais ça revient souvent au même. On finit par prendre le large dans une longue montée régulière, physiquement un peu au dessus. On approche des 2h de course et moi j'ai justement un regain de forme, je me fait toute la côte en petite foulée, tranquille. Même le mur suivant passe sans soucis.

   On pense les avoir définitivement largué, on est même revenu sur un gars avec qui on avait fait un bout de route, jusqu'à une coupe qui devait pas être des plus judicieuses. Lui vient de se louper sur un chemin qu'il n'a pas vu sur la carte, et donc fait un bon détour. A l'approche de la 13ème, on entre dans un hameau. Pas de chemin. Celui là? Passe entre 2 maisons, ça doit pas être ça. Un peu plus loin un autre, mais dans une propriété. "Ah oui ce chemin? Ça a été remembré dernièrement, mais c'est chez moi ici. Faut aller plus loin". On contourne, longe un champ. Puis c'est la coupe franche à travers les bois, les ronces. Mince j'ai laissé ma machette à la maison. On avance pas, les minutes filent. On fini par rejoindre la 13ème, le chemin cherché vient de notre droite. On apprendra que c'était le premier, celui qui passait entre les maisons. 14 et 15 faciles, et on en termine. Les deux jeunes sont sous la tente juste devant nous, doivent être là depuis 1 ou 2mn.

   Moi j'ai couru mes 2h45, enfin marché un peu aussi, et j'ai mon compte. Le parcours était vraiment sympa, de beaux points de vues. J'étais déjà venu faire un OFF sur ces collines à l'est du Vercors, la végétation est vraiment différente de chez nous, c'est déjà le sud, et c'est pourtant pas si loin. Question CO je pourrais pas dire. On a du perdre dans les 10' sur les deux balises un peu foirées. A lire la carte après coup tout semble presque facile. En fait, j'sais même pas combien on fait, on s'en fou, c'était une belle balade. Mais ça m'a bien donné envie de tenter le truc un de ces jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez bien un avis sur la question? Laissez un commentaire :)